Les chansons que toute personne aimant lire et/ou écrire devrait connaître

Bonjour à tou•te•s !

Aujourd’hui, on parle lecture, écriture et musique !

Celleux qui suivent ma page Facebook l’auront sans doute remarqué grâce au hashtag #JEUDIOUIALAMUSIQUE par lequel les auteur•e•s partagent les musiques qui les inspirent en phase créative, mais je suis un splendide spécimen d’écrivain mélomane.

Il y a une musique pour chaque période ou étape de ma vie, et inévitablement aussi, une musique pour chacun de mes textes, ou presque. Un nombre incroyable de mes écrits sont influencés par des chansons, parfois inconsciemment. La musique m’aide à faire tomber les barrières entre le monde réel et les univers qui se déploient dans ma tête, elle trace un pont d’or de la place où je me suis installé pour écrire aux rives de mon monde intérieur.

Il existe des chansons sur tous les tons, pour tous les goûts et sur tous les sujets. Certaines reprennent les grands thèmes universels : l’amour, la mort, l’amitié, d’autres ont des sujets plus ciblés : la vie parisienne, la prostitution,  et d’autres encore font même dans le sujet de niche : le fantasme d’être transformé en chat, les rêves de voyage d’une olive, les confidences de Satan

Pour tous les goûts, je vous dis ! Mais quand la musique nous parle lecture et écriture, qu’est-ce que ça donne ?

Florilège de chansons sur ces thèmes !

À voix basse – Juliette

Mais j’aime trop comme un opium ce rendez-vous de chaque nuit ♪♩…
Ces mots qui deviennent des hommes, loin de ce monde qui m’ennuie ♫♪


Un bien étrange pouvoir, peut-être une malédiction, chante l’extraordinaire Juliette Nourredine à propos de la lecture, tandis qu’elle explique comment, alors qu’elle lit tranquillement, elle s’aperçoit soudain qu’elle n’est plus seule dans sa chambre. Une kyrielle de personnages plus ou moins sympathiques, effrayants ou surprenants, se sont échappés des pages de son livre et lui réservent 1001 facéties.

Une façon originale et rythmée d’évoquer les pouvoirs magiques de la lecture.

Écrire – Charles Aznavour

Traverser les brouillards de l’imagination
Déguiser le réel de lambeaux d’abstraction
Désenchaîner le trait par mille variations
Tuant les habitudes
Changer, créer, détruire ♫


Je savais qu’Aznavour était un grand artiste, et particulièrement un grand interprète et parolier, mais je reste frissonnant, cloué d’émotions, après l’écoute de cette chanson. Écrire n’évoque pas seulement à la perfection les bonheurs et les tourments de la création littéraire, elle constitue à elle-seule une leçon d’écriture.

Écoutez comme chaque mot tombe juste, comme aucune idée, aucune phrase, ne semble superflue. C’est ce souci du mot juste qui a fait d’Aznavour ce parolier d’exception, et tout écrivain a beaucoup à apprendre de l’écoute de son répertoire – notamment de son talent à croquer personnages et décors en seulement quelques phrases.

Écrire pour ne pas mourir – Anne Sylvestre

Écrire ce qui me résiste ♩
Écrire et ne pas vivre triste
Et me dissoudre dans les mots
Qu’ils soient ma joie et mon repos ♪


Une autre grande voix de la chanson française, une autre grande parolière aussi. Anne Sylvestre parle de l’écriture résilience, l’écriture thérapie, celle qui maintient son auteur•e debout et l’aide à vivre.

J’aime lire – Albin de la Simone

J’aime lire
Les trajectoires en pente
Les épopées sanglantes
Brusquement et soudain
Pourtant tout allait bien

Chanteur nonchalant et rythme indolent, une chanson qui pourrait revêtir plusieurs interprétations. Dans la mienne, le narrateur a reçu une lettre d’un•e ancien•ne amant•e qu’il refuse d’ouvrir. Pourtant, dit-il, il aime lire, mais ce texte là, qui lui est destiné, il n’en veut rien connaître.

Le parallèle entre ses goûts de lecture (« les épopées sanglantes », « les tortures les supplices », « les histoires de guerre ») et la fin de cette relation est bien pensé.

Entre les lignes de cette chanson de rupture, je vois ici une ode à la diversité de nos lectures ! (mais vous avez parfaitement le droit de penser que j’ai encore trop consommé de champignons du bois derrière chez moi).

Je lis – Johnny Hallyday

Quand je cherche un coin d’oubli, je lis ♩


Aussi surprenant que cela puisse sembler, notre Johnny national a un temps caressé l’idée de monter une comédie musicale tirée de Hamlet, la pièce de Shakespeare. Je Lis est un morceau issu de l’album adapté de cette œuvre. Le spleen qui s’en dégage possède quelque chose de touchant, qui reflète bien l’image du refuge que la lecture peut être pour nombre de personnes.

Personnage de roman – Mathieu Saladin

Mon nom est Mathieu Saladin
Petit personnage de roman en disponibilité. ♫♪
Mon auteure est occupée à d’autres aventures que la mienne
Je n’ai pas trop de nouvelles d’elle, mais elle a l’air d’aller bien. ♩


Le spleen d’un personnage de roman délaissé par son auteure. Un bijoux dans son genre, original et fascinant !

Chanson de la Petite Fille dans la Chambre Vide – Jacques Dutronc (Conte musical d’Émilie Jolie, version de 1997)


Nous sommes les héros de ton livre d’images/mages ♫♪
Nous sommes prisonniers tout au fond de nos pages/pages ♩♫
Si tu venais nous libérer on pourrait bien te consoler ♪
Viens nous lire et tu pourras nous suivre ♫♩
Ouvre le livreeee. ♪


Que de frissons, même des années plus tard, en écoutant ce passage.

J’ai été un jour à la place de cette petite fille. Non, mes parents ne m’avaient pas abandonné pour sortir le soir (et encore moins « dans le noir »), mais j’ai grandi dans une campagne isolée où j’ai dû apprendre à m’occuper tout seul. La lecture fut une planche de salut et une source de plaisirs et de curiosité(s) inépuisable.

Les personnages qui m’habitent et m’accompagnent désormais en tant qu’auteur n’étaient pas encore nés, mais ceux des lectures qui coloraient mes jours (Astérix, Tintin, Haddock, Gaston Lagaffe, Boule & Bill, Harry Potter…) ont pris soin de moi en attendant qu’ils viennent prendre le relai.

Je ne connais pas d’œuvre musicale (ni d’œuvre tout court) qui soit un hymne à l’imagination de l’enfance et à la lecture plus juste et beau que le conte d’Émilie Jolie, qu’importe la version que vous en écouterez. À découvrir (et faire découvrir aux enfants de votre entourage) absolument ! Chaque chanson est une pépite de poésie, de sensibilité et de rêve.

Ma fée – Manau

J’ai croisé le regard d’une fée et dans ses yeux je me suis perdu
J’ai croisé le regard d’une fée, je sais qu’il n’y a rien à faire ♩♫♪


Soyons clairs : le sujet de cette chanson n’est PAS l’écriture ni la lecture. Pourquoi prendre la peine de vous la citer alors ? Parce que Manau y rend hommage à sa muse, sa « fée ». Or, si la fée de Manau s’appelle Musique, pour d’autres, cette fée porte le romanesque prénom d’Écriture 😉

Quand vous doutez de vous, ami•e•s auteur•e•s, pensez vous aussi à votre fée !

Ces mondes enchantés – Manau

Je sentais mon âme s’envoler
Au-dessus des tours du quartier ♫♩
J’essayais de me laisser aller
À découvrir ces mondes enchantés ♩♪


Un hymne aux mondes imaginaires !

L’écrivain – Alexandre Poulin

Ça raconte l’histoire d’un p’tit gars
qu’y’a tellement pas confiance en lui ♩♪
Qu’il trouve plus facile de croire
Qu’un crayon peut faire d’la magie ♫♪


Une chanson touchante, traitant directement d’écriture et de vocation, mais aussi d’estime de soi. Elle raconte le parcours d’un jeune qui réalise son rêve de devenir écrivain grâce aux encouragements d’un professeur qui lui fait un cadeau bien particulier : un crayon magique.

Chercheur de ph(r)ases – Grand Corps Malade

 Moi j’ai traversé toute la pièce pour atteindre mon petit bureau ♫
Equipé de ma main droite, d’une feuille et d’un stylo ♩
Je me prends pour un poète, p’t’êt un vrai, p’t’êt un naze ♪
Je suis parmi tant d’autres un simple chercheur de phases ♫♪


Grand Corps Malade est l’un de mes artistes préférés notamment pour sa capacité à traduire les difficultés et les bonheurs de l’acte d’écrire.

Dans ce morceau, il file une métaphore criante de vérité entre l’état d’auteur et celui des chercheurs d’or de l’Ouest.

Une pépite !

L’écrivain – Thomu30

Un morceau d’un parfait inconnu, plutôt orienté sur l’écriture de chansons, puisqu’en l’occurrence il s’agit de l’histoire d’un parolier qui cherche désespérément une idée pour sa prochaine chanson, mais que je trouve sympathique sur le thème « panne d’inspiration », « angoisse de la feuille blanche ».

The Booklovers – The Divine Comedy

Happy the man, and happy he alone who in all honesty can call today his own ;
He who has life and strength enough to say ‘Yesterday’s dead & gone – I want to live today’


Le seul morceau anglais de la sélection pour le moment, merci à Julien Hirt pour la suggestion !

Quels frissons d’entendre déclamer tous ces grands noms de la littérature avec un mot, un adjectif, une citation qui les représente. La mélodie lancinante, les interludes philosophiques, la voix profonde du narrateur qui ajoute une touche de solennité grandiose… Absolument tout est délectable dans ce morceau !

Et parce que je ne peux pas résister : Procrastination – Juliette (j’aime beaucoup trop cette femme ♥)…

Une dernière chanson que je dédie aux auteur•e•s qui lisent ces lignes, car je n’en connais pas un•e seul•e qui n’ait jamais reporté l’écriture ou la correction d’un texte au lendemain 😛

Et puis non, en fait, Juliette a raison. Il n’y a personne dans le monde entier, quelle que soit sa civilisation, quel que soit son âge, qui n’a pas au moins un jour dans sa vie, reporté au lendemain ce qu’il pouvait faire le jour-même.

Ce dernier morceau, je le dédie donc à toutes les personnes qui lisent ces lignes ! 😉

Merci pour votre lecture. Si vous connaissez d’autres morceaux que l’on puisse intégrer à cette liste, faites signe !

Et vous, quelle place occupe la musique dans votre vie d’auteur•e et/ou de lecteur•lectrice ? Faites-vous partie de ces personnes qui aiment accompagner leur lecture par un fond sonore musical adapté ? Êtes-vous l’un•e de ces auteur•e•s qui apprécient écouter des morceaux qui les inspirent pendant leurs sessions d’écriture ?

@ bientôt quelque part (peut-être dans une salle de concerts !),

Chris

10 commentaires sur “Les chansons que toute personne aimant lire et/ou écrire devrait connaître

Ajouter un commentaire

    1. Merci à toi pour prendre le temps de t’y intéresser ! Ton message me fait extrêmement plaisir.

      Ce ne sont que des chansons à textes (ça tombe bien tu me diras 😉 ), et il faut les écouter attentivement pour en savourer toutes les subtilités, mais quel régal !

      Si d’aventure tu en connais d’autres, je prends 😉

      Chris

      Aimé par 1 personne

  1. Tu m’as fait découvrir de nombreuses chansons que je ne connaissais pas, merci ! Pour ma part je n’écoute pas toujours de musique en écrivant et c’est même assez rare (je suis plutôt adepte du fond sonore neutre qui paradoxalement m’aide à me concentrer XD) mais quand j’en écoute, j’adore les musiques épiques et les airs de Lindsey Stirling 😍

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle merveilleuse idée de chronique, je crois que je n’en ai jamais lue de semblable.

    A titre personnel, quand on parle de chansons sur les livres et la littérature, la première qui me vient à l’esprit, c’est The Booklovers, de The Divine Comedy https://youtu.be/vPzS91gGzLM

    Et sinon, comme j’ai eu l’occasion de l’écrire, j’ai bien du mal à écrire en musique: https://julienhirtauteur.wordpress.com/2017/09/06/ecrire-en-musique/

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :