De janvier à mars 2020, la Bibliothèque Nationale de France vous invite en Fantasy !

Après son exposition consacrée à J.R.R. Tolkien : Tolkien, voyage en Terre du Milieu, visible dans ses locaux jusqu’au 16 février 2020, la Bibliothèque Nationale de France (BnF) nous invite à poursuivre notre périple dans les contrées de l’Imaginaire avec sa nouvelle exposition : Fantasy, Retour aux sources.

De la légende Arthurienne à World of Warcraft en passant par L’Histoire sans fin, Conan Le Cimmérien, Le Cycle des Princes d’Ambre, Harry Potter ou Game of Thrones, les mondes magiques de la Fantasy nous donnent à contempler les travers de nos propres sociétés par le prisme des questionnements éthiques, politiques, sociaux et écologiques qu’ils soulèvent. De janvier à mars 2020, la BnF nous invite à découvrir toute la richesse et la créativité de ce genre à travers une sélection documentaire, un site internet et un jeu vidéo créés spécialement pour l’occasion et des conférences donnant la parole aux historiens, universitaires, créateurs et game designers qui viendront partager avec nous leur passion et leur vision de la Fantasy.

Examinons ce programme alléchant !

VALLE DES DIEUX - OEUF RACINES ARBRES
L’Œuf de la Vallée des dieux du jeu Le Royaume d’Istyad. Crédit : © Anato Finnstark / BnF_Éditions multimédia

En salle A, vous avez rendez-vous avec tous les mondes de la Fantasy 🧜‍

Depuis les divagations d’une certaine Alice au sujet d’un lapin blanc et les héroïques batailles qui ont scellé le destin de la Terre du Milieu, la Fantasy n’a eu de cesse de s’étendre et de s’enrichir de nouveaux univers. Les Chroniques du Monde de Narnia (C.S.Lewis), Harry Potter (J.K.Rowling), Game of Thrones (G.R.R. Martin), L‘Epouvanteur (‎Joseph Delaney), L’Assassin royal (Robin Hobb)… Cette liste pourrait s’étendre encore sur des kilomètres de pages virtuelles. Si tous ces titres nous sont si familiers, c’est parce qu’ils ont depuis longtemps dépassé les frontières de la littérature. Leur succès puis leur déclinaison au cinéma, en bandes dessinées ou en jeux vidéos ont propulsé la Fantasy en pleine lumière et ont contribué à l’imprégner profondément dans notre culture. Savez-vous que le genre s’invite jusque dans nos chansons françaises ? Le titre Fantaisie Heroïque de l’extraordinaire Juliette en fournit une expression flamboyante.

Littérature, cinéma, musique, peinture, dessin, aucun art n’est épargné par cette fougueuse conquérante ! À travers ses collections audiovisuelles et multimédia, la BnF met en lumière ces jeux d’interdépendance et d’hybridation entre les différents médias en nous présentant les multiples formes que peut prendre le genre de la Fantasy.

Une vaste sélection de ressources en libre accès

Des premières œuvres de Fantasy aux derniers succès sortis en 2019, vous pourrez consulter une large sélection d’oeuvres sur les postes installés en salle A. Films, jeux vidéos, livres audios et bandes sons originales de jeux vidéo, de films ou de séries ainsi que classiques du rock et de la chanson, il y a de quoi s’en mettre plein les mirettes et les esgourdes !

Une sélection d’ouvrages et de bandes dessinées sera également consultable sur place.

Ron Weasley divine.gif
N’est-ce pas, Ron ? Crédit : Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé. Source.

L’exposition de documents iconiques de la Fantasy

Les collectionneurs•seuses et les passionné•e•s risquent de s’extasier tout haut devant certaines vitrines dans lesquelles sont exposées des pièces tirées des collections patrimoniales de la BnF (éditions originales, collector, pochettes de disques, livrets de jeux de rôle, magazines etc.) retraçant l’histoire du genre, accompagnées d’objets prêtés par les éditeurs.

Vous aurez ainsi la chance de contempler, entre autres, l’édition collector de World of Warcraft : Cataclysm (Blizzard 2010), la version japonaise de The Legend of Zelda sur Famicom (Nintendo, 1986) et Ultima III (Origin systems, 1986).

Projections et animations

Vous pouvez assister tous les jours à 12h30 et 17h30 à la projection de films programmés autour de thématiques réccurentes de la Fantasy : « De la quête à l’initiation », « Les enfants héros », « Magie, magiciens », « Des mots, des mondes : des romans aux films », « Monstres et créatures », « Aux sources : les grands récits originaires ».

Sont notamment au programme : Frankenstein, la saga Harry Potter, L’Histoire sans fin, Le Labyrinthe de Pan, Les Animaux fantastiques, Le Seigneur des Anneaux, Monthy Python : Sacré Graal !

Des animations autour du jeu vidéo sont également organisées les après-midis autour des jeux Gauntlet, Ghouls’n Gouls, Golden Axe.

Un espace de réalité virtuelle

Avez-vous déjà rêvé de pouvoir explorer les contrées de « Tamriel » ? C’est en tout cas ce que vous propose la BnF avec Skyrim, un des rares jeux de Fantasy ayant fait l’objet d’une adaptation pour les casques de réalité virtuelle.

L’occasion est trop belle pour la rater !

Une borne d’arcade

Je n’ai jamais connu la période des bornes d’arcade, mais je dois avouer que le visionnage des clips du dernier album de Muse, et notamment du titre Thougth Contagion, m’a sensibilisé au charme vintage de ces machines. L’une d’entre elles, installée à l’entrée de la salle A de la BnF,  vous fait revivre les grandes heures des salles d’arcade grâce à des classiques comme Gauntlet, Dragon’s Lair, Ghouls ‘n Ghosts ou encore Golden Axe.

REINE ELFE
Reine Elfe du jeu Le Royaume d’Istyad. Crédit : © Anato Finnstark / BnF_Éditions multimédia

fantasy.bnf.fr : un site internet pour se cultiver dans la bonne humeur 🧛‍

Vous pourrez dès le 15 janvier 2020 vous connecter au site internet de la BnF dédié à la Fantasy pour y découvrir les sources mythiques et historiques auxquelles le genre ne cesse de se nourrir en les réactualisant sans cesse.

Destiné à tous les publics, le site se décline en quatre parcours :

  • « jouer » sa propre aventure à la rencontre des codes du genre ;
  • « découvrir » ses grandes caractéristiques ;
  • « comprendre » pour approfondir ses connaissances sur les sources, les thèmes, les publics et les médias de la Fantasy ;
  • « transmettre » pour une exploitation pédagogique de ces contenus.

fantasy.bnf.fr n’est cependant pas la seule création de la BnF pour l’événement, puisqu’elle nous a préparé une autre surprise sous la forme… d’un jeu vidéo !

Le Royaume d’Istyad : un jeu vidéo créé spécialement pour l’événement 🧝‍

À la BnF, on ne fait pas les choses à moitié. Pour cette saison dédiée à la Fantasy, les Éditions multimédias de la BnF avec Florent Maurin, game designer, et Anato Finnstark, illustrateur, ont créé Le Royaume d’Istyad, un jeu vidéo d’aventure narratif et immersif.

Ce jeu, disponible en ligne dès le 15 janvier 2020 sur le site de la BnF consacré à la Fantasy et ses origines mais également sur les postes de la salle A, vous invite à explorer un univers merveilleux peuplé de créatures et d’objets mystérieux. Accompagné•e d’une intriguante sorcière qui en sait plus qu’elle n’en dit, il vous faudra faire de nombreuses rencontres afin de trouver d’extraordinaires artefacts et résoudre des énigmes qui vous permettront de sauver le monde d’Istyald dont l’Arbre du savoir, source de toute connaissance et de toute sagesse, se meurt.

Richement illustrée, l’histoire du jeu Le Royaume d’Istyad n’est pas linéaire et s’inspire des visual novels, ces jeux très narratifs dont l’intérêt réside davantage dans l’exploration des scènes qui composent le jeu que dans la résolution d’énigmes complexes. Trouver comment ouvrir des portes, traduire des phrases écrites dans des langues étranges et lever des enchantements ne suffira pas pour mener à bien votre quête, il vous faudra aussi faire preuve de curiosité et engager la conversation avec les différents protagonistes que vous rencontrerez pour obtenir indices et informations.

grotte avec phrase.png
La Grotte du dragon du jeu Le Royaume d’Istyad. Crédit : © Anato Finnstark / BnF_Éditions multimédia

Des conférences autour de la Fantasy 🦄

Enfin, une série de rencontres avec des historiens, des universitaires et des créateurs offre une plongée inédite au cœur des thématiques et des enjeux de la Fantasy.

Là encore, la BnF nous gâte avec un programme dense et varié rendant hommage aussi bien à la littérature qu’au cinéma et à l’univers du jeu vidéo.

Jeudi 16 janvier de 18h30 à 20h00 Anthologie d’un genre littéraire : origine, influence et perception de la Fantasy, par Anne BESSON (professeure en littérature comparée, UFR Lettres et Arts, université d’Artois).

En écho au site Internet que lui consacre la BnF, cette conférence présente le genre multimédiatique de la Fantasy, depuis ses origines au XIXe siècle et ses sources dans les mythes et le folklore jusqu’aux évolutions de sa réception contemporaine.

_______

Jeudi 23 janvier de 18h30 à 20h00Construire des mondes, Master class d’Erwan Le Breton (membre de l’équipe Editorial Creative Services d’Ubisoft et ancien directeur artistique de la licence Might & Magic).

_______

Jeudi 30 janvier « World of Warcraft », l’incarnation d’un genre, par Marine Macq (directrice et commissaire de la galerie d’art vidéoludique Pixel Life Stories) et Jean Jouberton (master en muséologie des nouveaux médias, Université Sorbonne Nouvelle).

Plongée dans l’univers de « World of Warcraft », à travers une analyse de sa direction artistique et de ses composantes Fantasy. Cette séance est accompagnée d’une performance live de concept art par Florian Devos.

_______

Jeudi 6 février de 18h30 à 20h00 – Masterclasse, par Florent Maurin (game designer) et Anato Finnstark (creative illustrator).

Anato est amoureux de la Fantasy depuis ses 10 ans. Florent n’y connaissait pas grand-chose avant de commencer à travailler sur le sujet pour la BnF. Ensemble, ils racontent l’élaboration du jeu Le Royaume d’Istyald.

_______

Mardi 25 février 18h00 à 20h00 Play conférence : Créer un univers Fantasy, l’exemple de The Witcher 3 : Wild Hunt, par Romain VINCENT (chercheur associé du département de l’Audiovisuel), Tony FORTIN (journaliste) et Justine BRETON (maîtresse de conférences en littérature française, université de Reims).

Le dernier titre de la série The Witcher, conçue par le studio polonais CD-Projekt d’après les ouvrages d’Andrzej Sapkowski, permet de questionner la manière dont jeu vidéo et littérature s’approprient l’Histoire et se répondent dans la création d’une univers fictionnel.

_______

Jeudi 5 mars de 18h30 à 20h00« De Conan le barbare à Game of Thrones » : la Fantasy au cinéma, par William BLANC (historien)

L’histoire du cinéma Fantasy est ancienne et riche. Elle nous entraîne à l’orée du 7e art, sur plusieurs continents. Dans chaque situation, le genre a développé des thématiques complexes qui méritent d’être (re)découvertes et analysées.

_______

Jeudi 12 mars de 18h30 à 20h00 Le Roi Arthur, un mythe contemporain, par Justine BRETON (maîtresse de conférences en littérature française, université de Reims Champagne-Ardenne) et William BLANC (historien).

La légende du roi Arthur, qui contient déjà tous les codes de la Fantasy, inspire les créateurs de tout horizon. Comment les médias contemporains (cinéma, série, jeu vidéo, comics, etc.) continuent-ils de faire vivre ce mythe médiéval ?

Ces conférences se dérouleront sur le site François Mitterand de la BnF, Quai François-Mauriac, dans le 13eme arrondissement de Paris.

L’entrée est libre dans la limite des places disponibles.

TOUR DE LA SORCIERE.png
La tour de la sorcière du jeu Le Royaume d’Istyad. Crédit : © Anato Finnstark / BnF_Éditions multimédia

Amateurs•trices de Fantasy ou profanes curieuxes, j’espère vous avoir insufflé l’envie de rendre honneur à cette exposition de belle qualité.

Je remercie vivement la BnF de m’avoir proposé la rédaction de cet article dont le sujet a immédiatemment suscité mon enthousiasme. Vous pouvez suivre l’actualité de l’institution sur son compte Twitter et sur son site.

Merci de m’avoir lu et @ bientôt quelque part – en Fantasy bien sûr !

Chris

Pour recevoir toujours plus d’actualités culturelles et littéraires, vous pouvez vous abonner à ce blog ou me suivre sur Facebook et Twitter 💻

10 commentaires sur “De janvier à mars 2020, la Bibliothèque Nationale de France vous invite en Fantasy !

Ajouter un commentaire

  1. Je comprends ton point de vue, j’avais eu une petite déception aussi en découvrant le contenu de l’exposition, je m’attendais à plus de « concret », mais je salue le remarquable travail effectué par les équipes de la BnF pour mettre en place tout ça et, comme toi, pour offrir une telle visibilité au genre.

    J'aime

  2. Coucou ! Maintenant que j’ai vu l’espace en question, je peux me permettre de faire une remarque dessus. J’ai trouvé intéressant de mélanger les supports liés à la fantasy. Après, je m’attendais à mieux. Un peu déçue. Quelques livres mis en valeur, des espaces pour jouer aux jeux vidéos, un espace film. Mais c’est tout… Après, ça fait plaisir je trouve que la BNF mette en valeur ce genre encore trop mal considéré. Pour cette visibilité, je dis oui !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est un bonheur et une victoire pour touStes les amateurs*trices du genre ^^

      Je t’encourage vivement à répondre à ton envie en te rendant sur place. L’exposition est vraiment très bien fournie en ressources et les équipes sont accueillantes !

      Aimé par 1 personne

  3. Rhaaa ! Ce genre de programme, ça me fait regretter de ne pas vivre à Paris ! T.T

    Qui sait ? Peut-être qu’un jour la Fantasy ne sera plus vue comme l’un des « sous-genres » de la vraie littérature ! En tout cas, c’est un article informatif et fort sympathique ! ^^

    PS A l’évocation de certains titres, je ressens un certain coup de vieux… C’est étrange! xD

    Aimé par 1 personne

    1. Comme je te comprends ! Je l’ai souvent regretté aussi en voyant les événements géniaux organisés en région parisienne. Heureusement, j’y suis revenu ☺

      En tout cas concernant la Fantasy, il est clair que les mentalités ont amorcé leur évolution ! Maintenant, il faut espérer que ce changement se poursuive en profondeur.

      Merci de ton passage et bon courage dans tes travaux d’écriture 😉

      Chris

      Aimé par 1 personne

    1. Je le comprends fort bien : je suis à deux doigts aussi de me plonger dans la même mouise ! Surtout pour les conférences dont certaines me font très fortement de l’œil.

      La question est : est-ce que cela vaut le coup ?

      Dans mon cas, c’est un grand OUI ! 😀

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :