Pensée du jour #2 : destins croisés…

Des milliers de vie traverseront la vôtre. Humaines ou animales, elles vous apprendront une foule infinie de choses sur vous, le monde, le ciel et ses étoiles.

Certaines passeront comme l’éclair, une parenthèse, un souffle d’air. D’autres s’attarderont auprès de vous pour profiter de votre sillage ou vous aider à tracer le vôtre, mais toutes seront riches d’enseignements.

Moi, de la dernière vie à avoir traversé la mienne, je retiendrai que la chaleur d’un foyer est la plus belle chose que l’on puisse offrir à un cœur qui se donne, et que saisir l’instant présent est le conseil le plus faussement banal qui soit. En réalité, tout le bonheur du monde se concentre dans ces deux mots : saisir l’instant.

Ils préviennent les regrets et garantissent pour l’avenir des souvenirs lumineux, où il fait bon séjourner de temps à autre.

C’est parce que j’ai su sublimer chaque instant passé avec ma disparue que le chagrin qui m’inspire ce billet m’est chaque jour plus doux.

~ À Moka ~

Moka
Moka. Sommières du Clain, mars 2018. Crédit photo : Chris Bellabas.