Défi 30 jours d’écriture, jour 16 : lister 3 choses pour lesquelles nous sommes reconnaissant•e•s

Puisque le contexte de crise sanitaire qui ébranle le monde depuis quelque temps m’a empêché d’y participer autant que je le souhaitais, j’ai décidé de prolonger un peu le défi 30 jours d’écriture lancé par Kea Ring en répondant aux challenges que j’avais commencés et que je n’ai pas pu terminer dans les temps en mars.

Le défi du jour demande qu’on liste trois choses pour lesquelles nous sommes reconnaissant•e•s. Il en existe tant pour ce qui me concerne qu’il est difficile de n’en sélectionner que trois. Mais ok, je vais jouer selon les règles du jeu.

Je suis reconnaissant envers la professeure qui m’a initié à la philosophie (Mme Nathalie Rubel, lycée Corot, énorme cœur sur vous ♥)

La philo, je suis tombé dedans durant mon année de terminale et je n’en suis jamais vraiment ressorti depuis. Il faut dire que la matière apportait quantité de pistes de réponses à nombre de questions que je me posais, et en suscitais aussi de nouvelles tout aussi passionnantes.

philosophie
Source : philosophie transcendantale

La découverte de la philosophie n’a pas seulement élargi mes horizons, elle m’a ouvert l’Univers et donné les clés de l’esprit de mes semblables, si proches et pourtant aussi parfois si lointains. Grâce à Socrate, Platon, Épicure, Marx, Hume, Nietzsche, Sartre, Arendt et touStes les autres, j’ai pu réfléchir en profondeur aux questions existentielles que se posent les êtres humains depuis des générations. À défaut de savoir y apporter mes propres réponses, j’ai pu comprendre ce qui avait motivé celles des autres et la façon dont le monde humain s’était construit, inspiré par les idées des grands penseurs. Ainsi, je ne remercie pas Descartes pour sa thèse de l’animal-machine qui a causé beaucoup de tort à nos relations avec le monde animal, mais je remercie Nietzche pour m’avoir exhorté à devenir qui j’étais. Je remercie également les stoïciens et les épicuriens venus tour à tour à mon secours dans les crises de l’existence, des plus futiles aux plus sérieuses.

À mesure que je les découvrais, les philosophes ont rejoint un à un le long et joyeux cortège des esprits auprès desquels le mien aime à trouver du réconfort, mêlant leur personnalité et leurs questionnements existentiels à ceux de mes autres modèles de chair et de sang, comme Jean Ferrat ou Benoîte Groult, ainsi qu’aux facéties et destinées des personnages de mes lectures.

En y réfléchissant, je me dis que personne n’est jamais uniquement et exclusivement que lui-même, mais que nous sommes tous et toutes la somme et le résultat de toutes les personnes (philosophes, écrivain•e•s, chanteurs•ses…) et de tous les personnages qui ont marqué et influencé nos vies.

Bien sûr, en tant qu’écrivain•e, nous portons nos propres personnages, mais que seraient ceux-ci sans nos influences extérieures ? Sans Anne Rice, Aristote, Rousseau, Leibniz et Spinoza, les héros des Ombres de Rome et de mes autres écrits ne seraient pas ce(ux) qu’ils sont.

Alors merci la philosophie, merci les philosophes et merci Mme Rubel (d’ailleurs en réécrivant votre nom je commence à comprendre pourquoi je pense à vous chaque fois que j’écris celui de mon vampyre Ruben…).

Pour celleux qui souhaitent revoir leurs bases philosophiques de façon ludique, je vous conseille les raps philo de Nova & Cyrus ♥ ou le roman Le Monde de Sophie qui constitue une extraordinaire initiation à la philosophie.

Je suis reconnaissant envers les êtres qui ont fait preuve de bienveillance envers moi

Je prônais la bienveillance envers soi-même et les autres bien avant que ce terme ne soit à la mode – notamment dans le milieu de l’entreprise qui a la fâcheuse manie de galvauder tous les mots – et rien ne m’en fera revenir. Je suis sincèrement, profondément et entièrement convaincu que la bienveillance constitue la clé d’une existence heureuse.

ob_37a795_bienveillance-6

Qu’est-ce que la bienveillance ? Nous parlions de philosophie à l’instant, eh bien cette question pourrait facilement faire l’objet d’une dissertation de quatre heures, car je suppose que chacun possède sa propre définition. De plus, il existe plusieurs formes de bienveillance. Ce peut-être simplement d’écouter quelqu’un sans l’interrompre parce que vous voyez que ça lui fait plaisir de vous raconter cette histoire qu’il vous a déjà racontée dix fois ; garder votre calme quand vos enfants / votre conjoint•e / vos ami•e•s vous sollicitent sans cesse alors que vous croulez sous le travail et que vous avez votre propre vie à mener mais que tout le monde semble l’oublier ; aider quelqu’un à prendre conscience de sa valeur et l’encourager dans son rêve, ou encore s’efforcer de maîtriser ses nerfs pendant un conflit et tâcher de comprendre la position de l’autre, accepter que ses besoins et désirs ne soient pas les nôtres.

Tant de choses si faciles à écrire, mais si difficiles à faire ! Parce que nous sommes humain•e•s et soumis aux caprices de nos corps, à la faim, à la fatigue physique, aux maux de l’esprit, à l’égo.

Merci à toutes les personnes – et elles sont nombreuses – qui ont un jour fait ces efforts là pour moi. Je n’oublie pas ce que je vous dois. Ce que vous m’avez donné – temps, écoute, compassion – a beau ne pas être quantifiable en espèces sonnantes et trébuchantes, il s’agit de présents infiniment précieux.

Continuez à répandre votre lumière ! Diffusons la bienveillance, mère de l’Amour universel.

Reconnaissance

Je suis reconnaissant envers l’Univers, Dieu, le Hasard – peu importe comment vous appelez cette force – pour le fait d’être en vie.

Cela vous semble peut-être niais, mais la vie qui court dans mes veines constitue ma première source de joie et de reconnaissance. Peut-être parce que j’ai traversé des moments si difficiles que j’ai parfois pu me laisser aller à croire que l’indifférence de la mort serait préférable aux multiples souffrances qui jalonnent immanquablement une vie. Connaître une telle noirceur m’a permis de prendre conscience de la chance que j’avais d’être incarné, de respirer et de pouvoir encore contempler le ciel quand la pluie a cessé, que le vent a chassé les nuages et laisser le soleil réapparaître. On ne le dira jamais assez, mais la vie, quel miracle bordel. Bien sûr, nous ne venons pas touStes au monde avec les mêmes chances ; nous naissons de parents plus ou moins fortuné•e•s, plus ou moins éduqué•e•s, dans un pays plus ou moins privilégié, mais une fois les besoins primaires remplis, je crois que nous gardons touStes l’accès aux bonheurs essentiels : admirer la nature, rire et aimer.

J’ai la chance d’être né sur le territoire français, et même s’il reste bien des choses à changer dans notre pays pour qu’il mérite le titre de patrie des Droits de l’Homme (rien que ce titre fait partie du problème) qu’il s’est auto-attribué,  je suis reconnaissant envers la Force (encore une fois, vous lui donnez le nom que vous voulez) qui m’a fait naître là.

Tant de possibilités sont contenues dans une seule vie… Il suffit de voir tous ces gens qui en vivent plusieurs en une seule pour comprendre que nous pouvons TOUT réaliser. Seulement, ce que nous réaliserons ne sera peut-être pas ce dont nous rêvions, ce ne sera peut-être pas même pas quelque chose dont nous aurions pu rêver.

Laissons la vie nous surprendre et accueillons-là dans toute sa puissante quintessence, avec ses joies et ses souffrances, c’est encore la meilleure façon de la célébrer.

thank you

 

Merci pour votre lecture et votre fidélité au blog ! C’est notamment grâce à la bienveillance avec laquelle vous accueillez chacun de mes articles que l’aventure se poursuit pour moi avec le même enthousiasme qu’à ses débuts !

Et vous, pour quoi et / ou envers qui êtes-vous reconnaissant•e•s ?

Prenez soin de vous (ça aussi, on ne le dit jamais assez, surtout aux gens que nous aimons),

Chris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :