Histoire Courte : L’Ombre [Nanofiction spéciale Saint-Valentin]

 

Bonjour à tous et toutes !

En ce jour de Saint-Valentin, je vous propose une nanofiction sur le thème de l’amour non partagé. Oui, j’aurais pu choisir quelque chose d’un peu plus joyeux pour fêter les amoureux, mais étant donné que mon cerveau était en pleine ébullition à propos d’une histoire sur le Diable dans les catacombes de Paris quand j’ai eu l’idée de ce texte, je ne suis pas vraiment étonné de son ton.

Bonne lecture !

______

L’Ombre

Un jour, il tomba amoureux d’une ombre. Croiser sa belle relevait déjà de la croix et de la bannière ; elle que le soleil blessait et que la nuit noyait dans ses ténèbres ne sortait que dans les crépuscules aux couleurs délavées ou les jours couverts ; mais s’entretenir avec elle de ses sentiments exigeait encore de livrer une autre bataille.

Chaque fois qu’il voulait s’en saisir, l’ombre lui glissait des mains, s’effilochait entre ses doigts, puis s’évaporait comme un fantôme, sourde à ses lamentations.
Il ne comprenait pas son obstination à refuser les grâces de l’amour qu’il offrait. Il se persuadait que si elle le repoussait, c’était parce qu’elle était trop sauvage, et qu’en conséquence, il allait devoir la forcer à le confronter s’il voulait donner une chance à leur idylle de naître.

Il conçut un piège pour la coincer, un cube transparent dans lequel, sous un prétexte fallacieux, il l’invita à prendre place.

L’ombre capturée, il l’obligea à prêter l’oreille à ce qu’il éprouvait pour elle.

Mais alors qu’il louait la force de ses sentiments, l’ombre se mit à hurler et à se tordre, et pour finir, s’embrasa. En quelques secondes, il ne resta plus rien d’elle qu’une unique cendre noire comme un minuscule charbon.

Son amour était trop lumineux pour que l’ombre supporte d’y être exposée.
Il la détruisit en voulant l’aimer.

©Chris Bellabas, 14 février 2018

Retrouvez d’autres histoires courtes, pensées et chansons ici 📖

 

4 commentaires sur “Histoire Courte : L’Ombre [Nanofiction spéciale Saint-Valentin]

Ajouter un commentaire

  1. Par contre (et excuse moi du double commentaire mais je n’ai pas trouvé comment modifier le mien XD), l’image dont tu donnes le lien a été supprimé 😦 si tu as l’image en réserve, ça ferait plaisir de la voir !

    Aimé par 1 personne

    1. En fait, le lien que tu vois c’est l’adresse de l’image de couverture de l’article 😉 Mais tu as raison, il serait plus logique de le placer avant l’article et juste après l’image qu’il source. Je change ça de suite, merci pour ta remarque !

      J'aime

  2. C’est un en effet un texte très gai pour la Saint Valentin ! Mais aussi un très beau texte et une belle métaphore ! Connaissant un peu l’auteur-e de cette nouvelle (hehe), je m’attendais à une fin un peu plus trash et gore mais finalement celle-ci est peut-être encore plus poignante dans le sens qu’elle surprend tout en étant très réaliste si elle est appliquée à la vraie vie…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :