Retour du live du samedi 12 septembre : Merci !

Merci à toutes les personnes qui ont participé au live du samedi 12 septembre. Cela m’a fait extrêmement plaisir de vous avoir avec moi pendant une heure entière ! Vos remarques étaient très intéressantes et j’ai beaucoup apprécié nos échanges. J’en résume la teneur dans cet article pour celleux qui souhaiteraient approfondir les sujets que nous avons abordés ou encore celleux qui auraient manqué le live et qui manquent de temps pour regarder la rediffusion sur ma page Facebook.)

Qui suis-je ?

Je m’appelle Chris Bellabas. Je suis un homme transgenre et non binaire qui n’a pas (encore) transitionné pour tout un tas de raisons (principalement professionnelles et familiales), mais peu importe mon apparence et ma petite voix aigüe, je demande à être genré au masculin et désigné par le pronom il/lui et j’y attache beaucoup d’importance, question de respect de ma personne (et de toutes les personnes trans). Nous savons mieux que quiconque qui nous sommes 😉

En dehors de cet aspect, je suis aussi – et peut-être avant tout – un écrivain. Mes récits s’inscrivent principalement dans le registre SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique). J’écris des histoires que j’aurais aimé / j’aimerais lire. Mes récits présentent donc toutes sortes de personnages : des hétéros, des homos, des bisexuels, des pansexuels, des aromantiques, des polyamoureux, des agenres, des adolescents, des quinquagénaires, des personnes blanches, des personnes noires, des neurotypiques, des personnes souffrant de handicaps invisibles… La liste est bien sûr non exhaustive, je ne me mets aucune limite, la diversité de l’univers qui se déploie dans mon esprit reflète celle de notre monde.

Mes actualités

✒ J’ai intégré la Ligue des Auteur-e-s Professionnel-les ! Elle défend les intérêts du métier afin d’améliorer les conditions de création des créateurs-trices.

Si vous êtes auteur-e-s, rejoignez-nous, ensemble nous sommes plus forts.

Si vous êtes lecteurs-trices, likez et partagez les articles de la ligue pour contribuer à leur diffusion et témoigner ainsi de votre soutien envers nos métiers créatifs. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que le confinement a démontré l’importance de la Culture. La musique, les livres et le cinéma notamment ont aidé nombre de personnes à surmonter cette période étrange, parfois difficile. Comment aurions-nous pu nous distraire de notre enfermement sans les arts et le divertissement ? Soutenir la Ligue des Auteur-e-s Professionnel-les, c’est aider les créateurs-trices à pouvoir vivre de leur métier créatif et donc leur octroyer davantage de temps pour créer les œuvres que vous lirez / regarderez / écouterez demain.

La Légende de SeyTan, couverture provisoire. Crédit illustration : Annick de Clercq.

✒ La publication de mon conte fantasy La Légende de SeyTan connaîtra sans doute un léger retard, car ma graphiste rencontre un contretemps pour finir la couverture. Le conte paraîtra donc plutôt en octobre / novembre, mais cela ne change rien au reste, j’organiserai toujours un concours par tirage au sort pour faire gagner l’e-book à trois lecteurs-trices.

Avancées du roman Les Ombres de Rome

Vous êtes nombreuxes à vous enquérir régulièrement de mes avancées concernant ce premier roman et je vous en remercie. Votre intérêt me touche autant qu’il nourrit ma motivation à aller au bout de ce projet démarré en 2016. Je n’y ai certes pas consacré quatre années entières, car des problèmes de santé puis des raisons personnelles ou professionnelles m’ont forcé parfois à le mettre en pause pendant de longs mois, mais je suis bien décidé à en achever la rédaction en 2021 pour une publication en 2022.

Je réécris actuellement le premier jet achevé en 2017. Les Ombres de Rome constitue le premier tome des Chroniques de la Maison Lepide. Il se compose de deux parties et la première partie fait plus de 400 pages. La seconde en fera peut-être presque autant. J’apprends énormément de l’écriture de ce premier roman.

Voici 3 choses apprises en travaillant sur Les Ombres de Rome :

  • Le temps passé à l’écriture d’un roman ne garantit pas une qualité finale proportionnelle : la perfection n’est pas de ce monde. Je pourrais passer encore 10 ans à travailler sur ce roman sans en être totalement satisfait, au bout d’un moment, il faut donc apprendre à mettre le point final pour pouvoir passer à l’écriture d’autres histoires ;
  • Écrire un roman, ce n’est pas quelque chose de linéaire. Vous n’avez jamais TOUTE l’histoire en tête jusque dans ses plus petites lignes. Écrire un roman, c’est comme construire un puzzle géant de 100 000 pièces. Toute l’histoire n’apparaît pas d’un coup. Vous avez d’abord l’idée de quelques scènes clés, puis d’autres idées viennent durant l’écriture et c’est leur assemblage les unes aux autres qui forme votre roman ;
  • Nous avons tendance, surtout en étant jeune auteur-e ou auteur-e désirant se professionnaliser, à nous mettre énormément de pression. Mais au final, même s’il est toujours agréable de réaliser ses rêves, serait-ce si grave si nous n’y parvenions pas ? Serait-ce si grave si je ne parvenais jamais à vivre de l’écriture ? Certes, j’adorerais atteindre cette destination, mais le chemin pour y arriver n’est-il pas aussi important ? Ne pourrait-il être tellement riche et instructif qu’il rendrait la destination secondaire ? Qu’importe si je « perce » ou non, je sais que je continuerai à écrire.

Je ne développe pas davantage ces points ici, car j’écrirai un article sur ce sujet afin d’approfondir les propos tenus durant le live.

Des nouvelles de mes autres projets

Normalement, trois nouveaux textes devraient paraître dans l’univers de la Maison Lepide durant l’année 2021. Ces trois textes formeront un triptyque de nouvelles qui raconteront la même histoire, mais qui pourront se lire indépendamment les unes des autres. Chaque texte présentera l’un des trois membres de Naamaah, le groupe de rock dans lequel jouent deux de mes vampyres et l’un de leur serviteur : Ned (serviteur humain de Ricardo), Ricardo et Dylan.

La Passion du Sang (qui sera probablement rebaptisé La Musique du Sang), le premier texte du trio qui présente le personnage de Dylan, est disponible dans son premier jet en lecture gratuite sur le blog. Vous pouvez le trouver ici.

En parallèle de l’écriture et de la correction de ces trois histoires, et de la réécriture du roman Les Ombres de Rome, je poursuivrai mon travail préparatoire du tome 2 des Chroniques de la Maison Lepide ainsi que la rédaction du premier jet d’un novella qui s’inscrira également dans le monde de mes vampyres Romains : L’Amant & l’Étoile. Le héros de cette dernière histoire sera un adolescent qui se découvrira à travers la musique des membres de Naamaah et deux thèmes sous-tendront le récit : la découverte et l’affirmation de notre identité et l’adoration que nous pouvons éprouver à l’encontre de personnes célèbres pour l’image qu’elles nous renvoient d’elles et de nous-même. Une image peut être tronquée, mais qui nous aide à nous construire et parfois même à vivre.

Enfin concernant le Procès Malefoy, ma fanfiction Harry Potter, je mets l’écriture de ce récit en pause pour me consacrer à mon roman, mais je ne l’abandonne pas. Vous aurez donc bien la suite jusqu’à sa conclusion, ne vous inquiétez pas ! Je ne peux simplement pas avancer de date de sortie pour les prochains chapitres, tout dépendra de mon temps libre et de l’énergie que mes activités professionnelles me laisseront.

J’ai encore un tas d’autres projets dans mes tiroirs, mais je vais d’abord achever ceux-ci 😉

D’ici là, je laisse celleux qui le veulent découvrir en lecture gratuite sur le blog le prologue de mon roman (cliquez sur l’image) :

Pour finir, je mets ici des liens vers des sujets que nous avons évoqués pendant le live :

Comment créer son école sur internet : étude de cas : L’autrice Cécile Duquenne relate son parcours par rapport à l’écriture et la précarité des métiers créatifs. Je partage pleinement son approche de l’écriture selon laquelle l’écriture s’apprend, par opposition à l’approche française élitiste qui présente l’écrivain comme un élu des muses. Cécile a également créé une école d’écriture sur internet dont les formations sont recommandées par toutes les personnes de ma connaissance qui les ont testées.

L’histoire de la balle de tennis jaune, ou comment l’auteur Bernard Werber a découvert le mécanisme de narration qui a contribué à faire de lui un auteur à succès.

Si vous souhaitez me voir aborder certains sujets en live ou dans un article de blog, manifestez-vous et j’aviserai !

Merci (encore) pour votre soutien. J’ai de la chance d’avoir une communauté telle que la vôtre ♥ Continuons à œuvrer pour que ses mots d’ordre restent respect, partage et bienveillance.

Prenez soin de vous, cultivez vos rêves sans vous mettre une pression monstrueuse non plus. Laissez simplement votre créativité aller et venir à son rythme. Vous créerez ce qui doit être créé, ce qui a besoin de s’exprimer.

@ bientôt quelque part,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :