Défi 30 jours d’écriture, jour 14 : composer un acrostiche à partir de son prénom

Nous serons nombreuxes à nous souvenir du mois de mars de l’année 2020. Mais malgré la bizarrerie du contexte actuel, marqué par le virus qui restera sans doute le plus célèbre de cette nouvelle décennie (je ne m’avancerai pas pour le siècle), Paris reste toujours Paris avec sa vie trépidante et son effervescence. Trouver du temps libre pour écrire relève de l’exploit depuis plusieurs semaines, mais c’est encore plus vrai depuis plusieurs jours.

Si je n’ai pas pu reprendre la plume depuis le 8 mars pour participer au #Défi30joursécriture de Kea Ring, je prends dix minutes aujourd’hui pour le faire et m’octroyer un bref moment de détente.

Le challenge à relever pour ce 14 mars constitue un classique des ateliers d’écriture : réaliser un acrostiche avec son prénom. Libre à chacun•e de dévoiler ce qu’il veut sur lui•elle à travers cet exercice, mais j’ai remarqué qu’on livre toujours bien plus que ce que l’on croit de prime abord. Preuve en est avec l’acrostiche qui suit…

Curieuse est ma nature
Homme ou femme ?
Rien de tout cela, les deux à la fois, mais aussi infiniment plus.
Ici ou ailleurs, questionner les consciences
Sourire en torpillant les certitudes.

Comme chaque fois que je me mets en mode écriture automatique, je suis impressionné par la spontanéité avec laquelle mon esprit capture l’essence de ma pensée, même inconsciente.

Pour celles et ceux que l’acrostiche laisserait sur leur faim, j’ai écrit un autre billet sur le sujet du genre. Vous le trouverez ici.

Merci pour votre lecture ✩◝(◍⌣̎◍)◜✩

Et vous, quel acrostiche composeriez-vous à partir de votre prénom ?

@ bientôt quelque part,

Chris

Accepting people for who they are
On ne le dira jamais assez. Paix sur vous, chers humains qui posez les yeux sur ces lignes ♥ Source

7 commentaires sur “Défi 30 jours d’écriture, jour 14 : composer un acrostiche à partir de son prénom

Ajouter un commentaire

  1. Vivre : instinct suprême qui ne se cantonne pas à la préservation…
    Adapter : rien n’est plus grisant que de sillonner entre ce qui semble gravé dans le marbre.
    Lumière : sans elle, je m’éteins.
    Émanessence : une approche sensorielle.
    Regard : celui que je porte sur ce que m’offre le monde.
    Imagination : sans elle, que la vie serait terne !
    Ensemble : cela devrait être si simple…

    Aimé par 1 personne

        1. Ne t’en fais pas, je crois que quiconque écrit un texte et le publie pense ça ! Cela dit, si tu veux nous faire une V2, ne te prive pas. Cela nous permettra de voir les évolutions par rapport au premier jet 😉

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :