14 juillet : journée internationale de la non-binarité !

Chris Bellabas by Maxence
Chris Bellabas par Maxence

Je découvre avec plaisir que le 14 juillet n’est pas que la fête nationale française 🐓 🎆 C’est aussi la Journée Internationale de la non-binarité.

Il m’a fallu passer par des zones de fortes turbulences, gravir les parois abruptes de profondes gorges dont j’ai cru un moment ne jamais sortir, mais aujourd’hui, je suis fier•e d’être qui je suis, et j’assume de mieux en mieux d’afficher mes couleurs 💛💜

Le monde et les mentalités changent. Certain•e•s disent que c’est en mal, mais s’il est vrai que nous avons parfois l’impression d’assister à une régression de l’humanité un peu partout dans le monde, je pense que celle-ci évolue globalement dans le bon sens. C’est la grande loi du trois pas en avant, deux en arrière. C’est désespérant de lenteur, nous aimerions que cela aille plus vite, mais aucun progrès ne s’est jamais imposé brusquement, tout changement s’inscrit dans la longueur. Les idées nouvelles progressent parfois par à-coups avant de s’immobiliser pour un moment, voire connaître une période de régression avant d’accuser une nouvelle et fulgurante croissance qui les pose comme les nouvelles normes. La plupart refont plusieurs fois ce cycle avant de disparaître ou de s’imposer définitivement (du moins jusqu’au prochain changement des mentalités). Ainsi en va-t-il en ce moment de la lutte contre le sexisme avec les mouvements #metoo et #balancetonporc ou la progression de la conscience écologique collective : les arguments servant ces causes progressent. Ils cèdent parfois du terrain face à la virulence de leurs adversaires, mais c’est pour mieux en récupérer au coup suivant, et peu à peu et parfois même à notre insu, les choses changent en profondeur.

Même si je ne dirais pas non à un petit retour dans le temps à l’ère des dinosaures ou à celle de la République puis de l’Empire romains (mais uniquement pour visiter hein, pas pour y poser mes valises), je suis content•e de vivre à notre époque. Nous sommes à un moment clé pour notre espèce et je trouve que c’est une chance inouïe que d’assister à toutes les évolutions écologiques, technologiques et sociales de notre siècle.

En fait, j’ai l’impression que l’être humain avance vers plus… d’humanité. Car cette qualité ne lui est pas acquise, elle n’est pas inhérente à sa condition contrairement à ce qu’il croit. Il lui faut se battre en permanence pour la conserver. L’écrivain Bernard Werber exprime cette idée à la perfection dans L’Arbre des possibles et autres histoires :

Dans le combat humain pour l’élévation de l’esprit, il ne suffit pas de monter le plafond, il faut aussi empêcher le plancher de s’effondrer.

Bernard Werber

Travaillons donc toustes ensemble à l’élévation du plafond sans oublier la consolidation du plancher !

Pour celleux que le sujet intéresse et qui apprécieraient une petite pause lecture entre deux chantiers pour l’évolution de l’humanité, voici quelques ressources sur la non binarité :

  • La Vie En Queer, un blog très riche sur les thématiques LGBT+ et notamment sur le genre.

Si vous désirez aller plus loin sur le sujet, connectez-vous à ma page Facebook. Pour la quatrième fois depuis 2017, je devrais donner une conférence sur la non-binarité en région parisienne en octobre / novembre 2019. L’intervention reste encore à confirmer par l’établissement qui m’accueillera, mais je donnerai les détails de la rencontre quand je les aurais.

Que vous soyez directement concerné•e ou non, nous comptons sur vous pour défendre le droit de chacun•e à se vivre et à se définir librement. Même si le travail militant est difficile, essayons d’écouter celleux qui ne pensent pas comme nous, celleux qui crient à l’effondrement de la société en voyant un individu pourvu de pénis en robe ou deux personnes du même sexe s’embrasser, et tâchons de leur faire comprendre que nous ne sommes une menace pour personne, ni pour elleux, ni pour la survie de l’espèce humaine. Personne ne sera forcé à être gay, personne ne sera forcé à être non-binaire, car il s’agit de ressentis qui ne se choisissent pas. Il existera toujours des hétéros et des personnes cisgenres ( = contraire de transgenres) qui un jour côtoierons des homos et des trans sans peur de l’autre, sans heurts et sans haine. La richesse de l’être humain réside dans cette complexité parfaite, cette profondeur d’esprit infinie qui profite à toute l’espèce à partir du moment où chacun•e comprend que ce qui n’enlève rien ajoute.

Moi, homme trans non binaire, je ne refuse pas aux personnes hétérosexuelles et cis leur vécu, je les respecte dans leur identité sociale et sexuelle, dans leur choix de prénom (on oublie souvent qu’il n’y a pas que les transgenres qui se font appeler autrement que par leur nom de naissance), dans leurs goûts (qu’ils soient conformes ou non aux stéréotypes de genre), et je ne leur demande rien d’autre en retour que le respect de ma personne et de ma citoyenneté. Qu’on me laisse à moi aussi voix au chapitre dans cette société dont je fais aussi partie, que je puisse enrichir la palette commune des vécus humains des couleurs de ma propre expérience. Simple, non ? 😉

Prenez soins de vous, et rappelez-vous :

Être différent

Merci pour votre attention,

@ bientôt quelque part,

Chris

9 commentaires sur “14 juillet : journée internationale de la non-binarité !

Ajouter un commentaire

  1. L’affirmation de soi est très important. C’est déjà compliqué de s’accepter soi-même, alors essayer de se faire accepter par les autres, surtout lorsque nous sommes différent, c’est une autre paire de manche. Je ne doute pas qu’avec ton courage tu arriveras à tes fins et à nous pondre (si c’est toujours d’actualité) une belle chaîne Youtube 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, John ♥ Oui la chaîne Youtube est toujours d’actualité ! J’attends simplement de changer de PC car l’actuel se fait vieux et ne supportera jamais le logiciel de montage. J’ai hâte et j’appréhende à la fois. Comme je le disais l’autre jour, n’ayant pas commencé la transition, j’ai peur que dévoiler ma tête « féminine » ne perturbe mes lecteurs•trices et followers•euses et qu’iels n’arrivent plus / ne veulent plus me genrer au masculin. Enfin, pour être heureux, il faut aussi sortir de sa cachette de temps en temps = D

      @ bientôt quelque part;

      Chris

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :