Chanson : Présences

© Source Image à la Une : The Shadow of Development

Présences

Malgré toutes les frontières qui nous séparent
Des milliers d’espaces temps,
De dimensions,
De lignes noires,
Je sens vos cœurs qui palpitent,
Vos esprits vivants, frémissants, qui cogitent.

Je vous vois dans l’obscurité inquiétante des rues,
Tapis sous les porches des maisons,
Debout dans les lumières crues,
Fantômes d’encre en quête d’incarnation
Qui attendez de moi l’inspiration.
Vous guettez,
Toujours à l’affût,
Prêts à vous jeter dans la moindre brèche
Ouverte par mon imagination.

De vivre, vous avez soif.
Par mes yeux, vous observez le monde,
Nos souffles se confondent,
Nos voix sortent des mêmes lèvres,
Et dans mon esprit, nos pensées se mêlent.

Nous sommes indissociables
Les différentes parties d’un seul Tout.
Vous caressez les mêmes corps que moi,
Et dévorez les lèvres que j’embrasse.

Chers fantômes d’encre et de papier,
Soyez sûrs d’une chose,
Nous resterons unis pour toujours
Dans l’amour et l’hémoglobine,
Dans le récit des bonheurs d’exister,
Et des souffrances de vivre.

À vous qui m’aidez à porter un autre regard sur l’humanité,
Je n’aime rien tant que parler,
Faire le récit de vos aventures,
Chercher à vous comprendre,
Comme vous me comprenez.
Vos existences,
Colorées, sauvages ou torturées,
En disent plus long sur moi
Que toutes ces années.

Fantômes d’encre et de papier,
Merci d’exister.
Jamais seul, grâce à vous,
Jamais d’ennui, grâce à vous,
Toujours aimé, grâce à vous.

Vous mourrez avec moi,
Et j’en suis désolé,
Mais dans le cercueil qui nous mettra en terre,
Nous continuerons à chanter
Le mal de vivre, le mal d’aimer,
Le bonheur de lier amitié
Ou celui d’assassiner.

Mais, pour le moment,
Vivez !
De vous lâcher sur le monde,
Je prends la responsabilité.
Dansez, riez, aimez,
Tuez si cela vous chante !
Je n’ai d’yeux que pour vous
Et par mes yeux, vous regardez.

©Chris Bellabas, 31/12/2017

 

🖋  Retrouvez toute mon actualité sur Facebook et Twitter

5 commentaires sur “Chanson : Présences

Ajouter un commentaire

  1. très très chouette poème, bravo !! j’ai particulièrement aimé ce passage :
    « De vivre, vous avez soif.
    Par mes yeux, vous observez le monde,
    Nos souffles se confondent,
    Nos voix sortent des mêmes lèvres,
    Et dans mon esprit, nos pensées se mêlent.

    Nous sommes indissociables
    Les différentes parties d’un seul Tout.
    Vous caressez les mêmes corps que moi,
    Et dévorez les lèvres que j’embrasse. »

    Aimé par 1 personne

    1. Sur des lignes qui nous incarnent,
      Des yeux se sont posés.
      Quel frisson !
      Ce regard pénètre dans nos chairs
      Sous nos ongles, notre peau,
      Et met en mouvement
      Nos corps, nos raisons,
      Par ce singulier mécanisme qu’on appelle
      Imagination.

      Chère Colune, merci
      Par ton attention,
      Nous voilà nourris,
      Et nos êtres densifiés
      Plus forts pour affronter
      Ouragans, sorciers, dragons,
      Mais aussi larmes d’eau ou de sang.

      Le nôtre est noir imprimerie,
      Mais tu auras compris,
      Que grâce à des gens comme toi,
      Sa coloration, chaque jour, éclaircit,
      Et de plus en plus, devient
      Rouge vivant.

      Signé : Les Personnages

      À mon tour, et plus prosaïquement, je te remercie pour ta lecture et ton retour !

      Chris

      J'aime

  2. Magnifique chanson 😍 je l’ai lue comme un poème et je suis toujours aussi scotchée par ta capacité à mettre des mots justes sur des choses qu’on ressent et qu’on ne parvient pas toujours à décrire, ou du moins pas si bien. Continue de les faire vivre comme tu le fais 😍 Par contre, je ne suis pas d’accord sur un point : tu ne les emmèneras pas dans la tombe car grâce à toi, ils laisseront sur le monde une trace qui va perdurer tant que notre Mère voudra bien continuer à nous porter !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Leah ! Un jour peut-être, quand j’aurais progressé en écriture de chansons, trouverais-je quelqu’un pour créer la mélodie sur ces paroles – ou sur celles de Ricardo 😉

      Merci pour ton passage et commentaire ! Et, je l’espère, @ bientôt quelque part 😉

      Chris,

      et tous les Autres.

      J'aime

Répondre à Leah Coalman Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :